Serge Gainsbourg en dix leçons

By Bertrand Dicale

Génie ? Caméléon ? Opportuniste ? Dandy ? Précurseur ? Touche-à-tout ? Imposteur ? Révolutionnaire ? On n’a pas fini de s’interroger sur Serge Gainsbourg, sur son extraordinaire trajectoire d’artiste et sur l. a. position singulière qu’il occupe dans l’histoire de los angeles chanson française – l’auteur-compositeur nourri de musique classique qui écrit l. a. Javanaise est aussi le provocateur mal rasé qui aligne des tubes funk salaces…

A l’occasion d’une série de cours à los angeles Cité de l. a. Musique, en parallèle à l’exposition Gainsbourg 2008, Bertrand Dicale a porté un regard neuf et sans complexes sur los angeles carrière et sur l’œuvre du plus actuel des grands maîtres de notre musique populaire. Il fallait essayer de comprendre remark cet ancien pianiste de bar sans envergure a lentement mûri puis imposé son écriture, remark il s’est autant imprégné de l’actualité de l. a. musique que de son histoire pour édifier une œuvre résolument hors normes, remark il a oscillé entre intransigeance artistique et ambition commerciale, remark il a concilié exigences d’avant-garde et séduction populaire

On a oublié que los angeles plupart des chansons de Gainsbourg qui sont aujourd’hui considérées comme des classiques ont d’abord été des bides (La Javanaise, Sous le soleil exactement, L’Anamour…) et qu’il n’a longtemps connu le succès que par procuration (Les Sucettes, remark te dire adieu, Harley Davidson). On a aussi oublié qu’après l’énorme succès de scandale de Je t’aime moi non plus, il n’a vraiment connu le succès qu’à plus de cinquante ans, avec Aux armes et caetara qui séduit les teenagers de 1979.

En dix leçons, donc, voici remark Serge Gainsbourg s’est imposé comme une référence majeure de l. a. tradition européenne contemporaine. Dix leçons qui replacent l’homme, los angeles carrière et l’œuvre dans leur époque, dans leur logique secrète, dans leur flamboyance targeted. Dix leçons titrées «Différer», «Décevoir», «Echouer , «Vendre», «Choquer», «Persévérer», «Triompher», «S’éparpiller», «Durer» et «Mourir».

Show description

Preview of Serge Gainsbourg en dix leçons PDF

Best Biography books

Fierce Optimism: Seven Secrets for Playing Nice and Winning Big

Angle may be attractive— a pragmatic and inspirational guide for using  kindness and positivity as a profitable strategy from Celebrity Apprentice champion, Hollywood veteran, and big apple instances bestselling writer Leeza Gibbons. we are living in a winner-take-all international, within which purely the hardest   thrive.  On the skin, from the lounge to the boardroom, it’s definitely no position for excellent.

Roy Jenkins: A Well-Rounded Life

The accepted biography of the easiest leading Minister Britain by no means had.      Roy Jenkins used to be most likely the simplest leading Minister Britain by no means had. yet although he by no means reached 10 Downing road, he left a extra enduring mark on British society than such a lot of these who did. His profession spans the complete half-century from Attlee to Tony Blair within which he helped remodel nearly each sector of nationwide lifestyles and politics.

Jenni Rivera: The Incredible Story of a Warrior Butterfly

LIKE A BLAZING taking pictures famous person, JENNI RIVERA LIT UP THE LIVES OF hundreds of thousands of individuals, but THE SKY SWEPT HER AWAY earlier than HER TIMEJenni Rivera: The extraordinary lifetime of a Warrior Butterfly:Full colour photosThe whole discography of Jenni RiveraBillboard lists of sales scores of Jenni's songsExclusive interviews A whole, exciting, and goal biographyWritten through one of many country’s top specialists in Latin musicJenni Rivera was once the top-selling artist in the nearby Mexican song style.

Bobbed Hair and Bathtub Gin: Writers Running Wild in the Twenties

In her exuberant new paintings, Marion Meade provides a portrait of 4 impressive writers-Dorothy Parker, Zelda Fitzgerald, Edna St. Vincent Millay, and Edna Ferber- whose loves, lives, and literary endeavors embodied the spirit of the Nineteen Twenties. those literary heroines did what they sought after and stated what they notion, residing completely within the second.

Additional info for Serge Gainsbourg en dix leçons

Show sample text content

Il est difficile d’estimer l’âge des spectateurs d’un live performance, mais au on line casino de Paris voisinent gamins et jeunes adultes, gosses du funk à connotations sexuelles et conspiration des fous de diversifications sur Marilou. Maintenant, Gainsbourg est un artiste majeur � normal », pour lequel les succès s’enchaînent. Les 45 tours de Love at the Beat et No remark, malgré une diffusion substantial sur les FM, n’avaient pas atteint les premières areas des classements de vente. Mais Sorry Angel décroche los angeles deuxième position du hit-parade de RTL en février 1985, puis Lemon Incest monte à los angeles deuxième position du Top 50 en novembre (derrière le raz de marée Je te donne de Goldman et Jones). Il n’a jamais connu ce statut : un enchaînement de succès en son nom propre, sans distorsion entre sa place commerciale et sa place médiatique. Personne en France n’ignore plus qui est Serge Gainsbourg. Personne n’ignore ses excès, ses foucades, ses dérapages, ses provocations. Au cours de ces années, il écrit d’ailleurs une belle chronique d’instants télévisuels mémorables. Il y a déjà ecu, le 3 janvier 1982, un féroce délire à Droit de réponse de Michel Polac. Qu’il threat de montrer son sexe ou qu’il joue à gonfler un préservatif, ce n’est finalement pas grand-chose dans le chaos de l’émission, où pleuvent les injures de poivrot et les invectives entre représentants des rédactions de Charlie Hebdo et de Minute. On date plutôt du 11 mars 1984 l’entrée de Gainsbourg dans ses années de scandales télévisuels. Ce soir-là, dans l’émission Sept sur Sept, il s’en prend vigoureusement au gouvernement socialiste et à son � foutoir ». Puis, pour dénoncer � le racket des impôts », il style de sa poche un billet de cinq cents francs et y met le feu avec son briquet : � Je suis taxé à 74 %, hein ? Je vais vous dire ce qui me reste. […] J’arrêterai à 74 %… Il faut quand même pas déconner, ça c’est pas pour les pauvres, c’est pour le nucléaire. » Son purpose politique est totalement incomprise, on n’a vu qu’un chanteur mal rasé, disant des gros mots dans une émission d’habitude � sérieuse » et brûlant un billet de cinq cents francs alors que le Smic est alors à 3 850 francs mensuels. Deux ans plus tard, le 4 mars 1986, sur le plateau de Michel Denisot de Canal +, où Catherine Ringer, chanteuse des Rita Mitsouko, est interrogée à propos de l. a. récente reparution contre son gré d’un movie pornographique dans lequel elle joué jadis, Gainsbourg se met à marmonner en boucle � c’est dégueulasse » et à los angeles traiter de � pute ». Le 5 avril, c’est son fameux � I are looking to fuck her » à propos de Whitney Houston sur le plateau de Champs-Élysées. Le 26 décembre, c’est sa non moins fameuse prise de bec avec man Béart sur le plateau d’Apostrophes. Ils s’invectivent principalement autour de l’idée que l. a. chanson est un artwork mineur (Gainsbourg) ou majeur (Béart). Évidemment, transparaît ici une antipathie mutuelle recuite depuis presque vingt ans, mais aussi les difficultés de Serge Gainsbourg à se faire comprendre intelligiblement et de manière construite parmi une assemblée d’artistes à l. a. parfaite civilité (Pierre Perret, Maxime Le Forestier, Anne Sylvestre, Louis Chedid, Étienne Auberger).

Download PDF sample

Rated 4.85 of 5 – based on 27 votes